e83db00e21f1043ecd0b470de7444e90fe76e7d01bb2134190f9c3_640_experiment

EAT peut-il changer la face du SEO ?

Apparu lors du dernier « medic update » qui a touché la visibilité d’un grand nombre de sites. Le concept EAT pourrait faire évoluer nos stratégies SEO, voici comment :

Qu’est ce que EAT ?

EAT est l’accronyme de :

  • Expertise
  • Authority
  • Trust

L’idée derrière tout ça consiste à intégrer ses critères dans l’évaluation de la qualités des pages.

Actuellement le ranking SEO dépend essentiellement de :

  • La pertinence sémantique de vos pages
  • La popularité de votre site : qui dépend majoritairement de votre netlinking

Et cela pose 2 soucis :

  • A l’heure des fake news, Google a beaucoup de mal à mesurer la pertinence ou la véracité d’une réponse.
  • Le netlinking est toujours facilement manipulable ce qui permet de manipuler les SERPS

Google tente donc une nouvelle approche visant à prendre en compte la popularité et l’expertise de l’auteur d’un article et/ou du site qui héberge ce contenu.

Ce qui à première vue semble plus difficilement manipulable.

Le medic update et ses conséquences

Le « medic update » apparu officiellement en août a généré des baisses assez forte de la visibilité SEO de certains sites sur des thématiques considérées comme sensibles par Google (ce qu’ils appellent Your Money Your Life ou YMYL).

Parallèlement à cet update Google a mis à jour sa documentation destinée aux quality raters en y ajoutant tout un volet sur la perception de la qualité. C’est probablement loin d’être une coïncidence d’autant que ce document à la base censé rester privée et facilement trouvable sur Internet.

On y parle de perception et c’est une nuance très importante. En effet Google ne sait pas si votre contenu apporte une réponse qualitative à la problématique des internautes. Google va donc essayer de déterminer qui est l’auteur/ le site qui publie ce contenu  et quels sont leur expertise. Il a vraisemblablement intégré ce critère dans l’algorithme.

L’état des lieux du netlinking

Si vous suivez le monde du SEO, vous n’êtes pas s’en savoir qu’il est très facile d’acheter des articles pour booster votre SEO.

Le netlinking « blackhat » existe depuis toujours mais il s’est démocratisé grâce aux nombreuses plateforme de ventes de liens qui sont sorties depuis 2 ans. C’est également vrai pour les techniques de PBN ou de rachat de noms de domaines expirés.

En 2019 pour booster son PageRank, il suffit d’avoir un peu d’argent…

Attention, je n’ai rien contre ces plateformes dont les services sont généralement très qualitatifs tant sur leur prestation que sur les résulats SEO que cela permet d’obtenir.

Mais le nombre de ces plateformes, ainsi que leurs actions de communication ont peut être lancé un signal à Google qui pourrait avoir envie de siffler la fin de la récré.

Conclusion

Il est toujours très difficile de prédire l’avenir du SEO, mais on peut imaginer que l’autorité d’un auteur ou d’un site semble être de bons signaux à intégrer dans un moteur de recherche.

En effet :

  • Vous arrive-t-il de choisir un resto en fonction de sa critique sur un guide culinaire ?
  • Avez vous déjà regardé un site comme « les numériques » avant d’acheter une tablette ou un smartphone ?
  • Vous méfiez vous des faux avis sur les sites E-commerce ?
  • Faites vous plus confiance à Wikipédia qu’à un site dont vous n’aviez jamais entendu parler

Si vous pensez qu’il est possible que Google aille dans cette voie. Vous allez vouloir développer votre autorité et celle de votre marque…

 

Bonus : Quelques pistes pour augmenter son EAT ?

Comme vous vous en doutez, la panoplie de ce que vous pouvez faire est assez large.

Voici quelques exemples de taches sur lesquelles vous pouvez vous focaliser :

  • Faites connaitre vos auteurs sur votre site comme en externe (réseaux sociaux, publications externes,…)
  • Démontrez leur expertise (formation, passion,…)
  • Optez pour un linking d’autorité (si vous recevez des liens de la part de sites d’autorité, cela va augmenter la probalilité que vous soyez une source crédible)
  • Développez votre marque afin de devenir une référence dans votre domaine
  • Nettoyez vos contenus pour ne montrer à Google que ceux qui sont qualitatifs
  • Révisez régulièrement vos contenus sensibles : Rien de pire pour l’internaute que de se demander si un contenu est toujours d’actualité.
  • ….

 

 

Et vous qu’en pensez vous ?

6 réflexions au sujet de « EAT peut-il changer la face du SEO ? »

  1. Je te rejoins parfaitement Grégory.
    On est encore au début de ce concept, mais la Medic Update a montré qu’il fallait se tourner vers cela. Le SEO va désormais au delà du simple web. Il est essentiel de travailler la marque de façon plus global pour assoir son autorité et sa légitimité pour vraiment mériter ses positions SEO.

  2. Hello,

    Intéressant comme toujours. Quelques questions pour avoir ton opinion sur le sujet :

    – Est-ce choquant pour un ecommerce dans le secteur du medic d’avoir des titles avec du « pas cher », « bas prix » dedans ? Cela pourrait être problématique selon toi ?

    – Nettoyage du contenu : Si un site posséde des milliers de pages ne gérant pas de visites SEO, par exemple des pages marques filtrées automatiquement par catégorie sur un ecommerce, que faire ? Suppression pour toi ? Même si cela représente 20% du site en terme de pages ?

    Merci par avance,

    1. Hello,

      C’est un sujet complexe car on n’a très peu de recul sur ce qui est en place et comment ça fonctionne.

      Concernant le « pas cher », ça ne me semble pas rédhibitoire si c’est vrai. Je ne pense pas que EAT rentre dans ce type de considération.
      Concernant les pages inutiles, c’est également une intuition mais ça ne me paraîtrait pas absurde que Google ait un indicateur relatif au taux de pages ‘utiles’ d’un site. Un site avec 95% de pages indexables serait un bon site.
      Car les crawlers Google doivent passer beaucoup de temps à crawler des pages inutiles et ça représente de l’argent pour Google.

  3. La prise en compte par Google des mentions sans lien hypertexte est effectivement un élément charnière du concept EAT, et devrait mettre à mal un certain nombre de stratégies de netlinking…

Répondre à David Groult Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *