251478651_e0b3f9944d_z

Comment tirer parti de la longue traine ?

Lorsqu’on travaille le SEO d’un site, il est vraiment intéressant de se pencher sur la longue traine. Cette typologie de mot clés est très intéressante pour générer du trafic surtout pour un jeune site.

Les 3 groupes de mots clés

Les top keywords

Ce sont les mots clés les plus recherchés sur votre thématique. Bien sur s’il sont très recherchés, la concurrence risque d’être féroce tant en référencement naturel qu’en référencement payant.

En règle général, leur nombre est plutôt limité.

La middle tail

Ici on navigue entre deux eaux,  certes ces mots clés ne figurent pas parmi les top keywords mais ces derniers restent relativement recherchés.

La long tail

La long traine c’est la somme de tous les mots clés très peu recherchés par les internautes. Mais si l’on cumule cette liste de mots clés, elle représente un énorme potentiel de trafic. C’est pourquoi il ne faut jamais la sous estimer.

Quel intérêt côté SEO ?

Pour un nouveau site

Les mots clés longue traine sont des mots clés sur lesquels la concurrence est la plus faible (attention je n’ai pas dit nulle). Ce sont dont les mots clés sur lesquels il est le plus facile de se positionner.

Si votre site est récent, il a probablement peu de popularité, donc ne visez pas trop haut. Google a une certaine inertie surtout sur les pages de résultats souvent tapés

Pour un site déjà avec un peu d’ancienneté

Quelque soit votre site et l’ancienneté de ce dernier, le volume de trafic que peut vous apporter la longue traine n’est probablement pas négligeable. Tenez en toujours compte.

Comment trouver les mots clés long tail ?

Si l’on s’en tient à la définition stricte, les mots clés longue traine sont tellement peu recherchés que les outils de mots clés ne les remontent pas. C’était vrai il y a quelques années mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Yooda insight possède une base de 80 millions de mots clés. Cela couvre une bonne partie des requêtes recherchées au minimum 10 fois par mois.

Etudier la sémantique des sites concurrents

Un petit exercice intéressant consiste à identifier une page d’un de vos concurrents (qui remonte bien sur les moteurs) et d’analyser les mots clés sur lesquels elle est positionnée. Vous verrez la part de mots clés longue traine et ça vous donnera probablement des idées.

Croiser les termes souvent utilisés dans votre univers

Ensuite, croiser les termes génériques avec les mots clés que vous avez isolé.

Pour des recettes de cuisine, vous pouvez placer les mots clés « facile » et « rapide ». Sur un site e-commerce, le mot clés « pas cher » est également souvent associé à une typologie de produits. Les exemples sont multiples…

Comment se référencer sur la longue traine ?

Travailler le contenu

« Content is king » comme on dit. Travaillez votre contenu, cherchez la diversité sémantique, utilisez des synonymes tout en restant naturel.

Travailler son maillage interne

Au niveau du maillage interne, nous allons considérer que chaque page de contenu de votre site à un potentiel SEO. L’objectif va donc être de faire en sorte que chaque page reçoive un peu de link juice afin qu’elle ait la « popularité » nécessaire pour se positionner. Il existe des modules sur les CMS qui permettent de faire ce type d’optimisation (ex : YARPP sur WordPress).

Bonus

  • Longue traîne et cocon sémantique font bon ménage. Lorsque vous ciblez un thème, n’hésitez pas à créer plusieurs pages qui l’aborderont sous différents angles et liez ces pages entre elles, cela montrera à Google que vous êtes légitimes sur cette thématique et vous fera ressortir dans les moteurs de recherche.
  • Ne vous focalisez pas uniquement sur les top expressions. Certaines sont hors de portée aujourd’hui et le resteront longtemps. Ne pas miser sur la longue traîne, c’est prendre une gros risque. Allez y étape par étape : au début visez la longue traîne puis petit à petit visez des expressions de plus en plus concurrentielles.
  • Depuis que Google a caché les données de trafic concernant les mots clés, on voit apparaître des stratégies SEO basées sur des thématiques : elles se focalisent sur les pages et sur l’objectif de celles çi. On cherche à répondre à une problématique plutôt que de viser un mot clé. Ce type d’approche est vraiment pertinente pour la longue traine car on se focalise sur le besoin  et plus sur un mot clés
  • Si vous avez un moteur de recherche interne, amusez vous à regarder les expressions recherchées par les internautes, vous verrez la diversité de ce qui peut être recherché. Lorsqu’un internaute recherche un terme dans votre moteur, cela signifie qu’il lui semble que vous êtes légitime sur ce mot clé.
  • N’en faites pas trop, votre texte doit rester compréhensible, ce n’est pas la peine de le truffer de synonyme ou de termes scientifiques afin d’élargir votre couverture sémantique : Restez naturels

Crédits photo : makelessnoise

3 réflexions au sujet de « Comment tirer parti de la longue traine ? »

  1. Concernant le moteur de recherche interne, je trouve que c’est une excellente idée de traquer ce que les internautes recherchent sur le site. Cela permet de savoir ce que les internautes veulent trouver sur le site. S’ils ne trouvent pas ce qu’ils cherchent et que les mêmes mots clés reviennent souvent, on va pouvoir créer des pages de contenus sur ces mots clés et développer la longue traîne en fonction de ces recherches.

  2. Bonjour Grégory,

    Ton article sur la traine est très intéressant, mais en même temps, des fois pour avoir 10 visites / an, pfiou ça fait beaucoup de travail pour pas grand chose!

    Tu as des idées pour des mots clés longues traîne pour des bijoux islandais? (oui Bijoux islandais c’est déjà de la longue traine :D)

    1. Il ne faut pas forcément créer un contenu pour un mot clé recherché 10 fois par mois. Si tu as des pages qui comportent ce mot clé, elles peuvent de permettre de remonter sur ce dernier.

      Au niveau des bijoux islandais, on pourrait imaginer le fait de crawler un site ou des pages qui traite de cette thématique et d’en extraire les termes spécifiques (via TF/IDF ou autre). C’est probablement long mais ça peut te permettre de te positionner sur des mots clés peu travaillés par tes concurrents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *