Les réseaux sociaux peuvent-il influer sur le référencement d’un site

 

facebook-twitter

Cette question, vous vous l’êtes déjà certainement posée. Si vous avez cherché sur le web, vous avez certainement trouvé des gens qui affirment que oui et d’autres qui sont plutôt sceptiques. Alors essayons de déméler le vrai du faux.

Ce qu’en dit Matt Cutts

Ca tombe bien Matt Cutts en a parlé cette semaine dans une vidéo (le hasard fait bien les choses)

« Facebook et twitter sont traités comme tout le monde. ». Et Google Plus ? C’est marrant Matt n’en parle pas.

Cela signifie que Google n’analyse pas les « like » et « followers » afin de déterminer si l’auteur est influent. Il se limite à l’analyse de la sémantique de la page et des liens qui s’y trouvent.

Cela tord le cou au concept de moteur de « recherche social » où les contenus valorisés par les « influenceurs » seraient de plébiscités. Google n’utilise clairement pas ce type d’informations à l’heure actuelle.

Et ce pour une raison bien précise, Google a déjà connu une mauvaise expérience avec Twitter qui a empêché le robot Google de crawler ses pages pendant un mois et demi. Google ne veut pas être dépendant du bon vouloir de Twitter et Facebook. Est-ce pour cette raison qu’ils poussent fortement les webmasters à utiliser Google+ ?

Et si on utilisait les réseaux sociaux en tant que source de liens ?

Facebook compte plus d’un milliard de pages indexées sur Google. Autant dire que ça donne envie d’aller poser du lien. Malheureusement tous les réseaux sociaux appliquent le « no follow » pour les liens externes. Ce qui ne leur donne aucun poids pour le SEO

Alors qu’est ce qu’on fait ?

On l’a vu, il est impossible d’influencer notre positionnement sur Google de manière directe via les réseaux sociaux.

Il va falloir être plus malin que ça…

La présence sur les réseaux sociaux peut nous aider à acquérir de la notoriété et ça n’a pas de prix. Un internaute aura plus envie de visiter un site qu’il connait et apprécie. N’hésitez pas à développer votre communauté sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux afin de faire connaitre et apprécier votre marque.

On peut aussi utiliser les réseaux sociaux pour mettre en valeur nos contenus et espérer qu’un blogueur ou un journaliste le trouvera intéressant et le citera sur un article. Dans cette optique, il est important de faciliter les partages sociaux, et de créer des contenus qui inciteront les internautes à les partager.

Google+ est un cas à part pour deux raisons :

  • Google ne risque pas de se faire bloquer par Google +. Il va peut être l’utiliser pour intégrer le critère social à son algorithme (et devenir moins dépendant des liens). A mon avis, il n’y a pas encore assez d’utilisateurs, mais ça pourrait changer.
  • Ce qui est le plus intéressant au jour d’aujourd’hui, c’est la possibilité pour certains élus d’avoir leur photo à côté des articles qu’ils ont rédigés (Il suffit de lier son compte Google+ à son site et d’être inséré dans quelques cercles)

Et demain

Si Google réussit à imposer Google+, il ne se privera pas d’ajouter une couche sociale à son algorithme. Cela semble pertinent de plébisciter les contenus les plus appréciés par les internautes  et de privilégier les articles rédigés par une personnalité reconnue.

 

Bref, la mise en place d’une stratégie sociale a peu de chances de révolutionner le positionnement de vos sites sur les moteurs. Mais on peut quand même en tirer quelques optimisations fort sympatiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *